Les 5 conseils pour réussir ta crème

Après de longs mois de silence sur ce blog, me voilà de retour avec une nouvelle série d’articles « mes conseils de formulation ». Il y a quelques mois, j’ai réalisé une formation de 3 mois de formulation et réglementation cosmétique à l’Académie Princesse Lia. Depuis, je formule beaucoup et j’avais donc envie de partager avec toi mes conseils sur ce sujet.

Donc, si tu souhaites te lancer dans la réalisation d’une crème pour le visage ou le corps, tu es au bon endroit. Cet article te donnera cinq conseils pour que tu deviennes le ou la pro de l’émulsion.

Commençons par le commencement : c’est quoi une émulsion ?

En cosmétique, une émulsion fait partie de la famille des dispersions. Pour faire simple, une émulsion résulte du mélange de deux liquides non miscibles entre eux. La magie opère lors de l’ajout d’un émulsifiant qui les rendra miscibles.

Pour ce faire, la phase aqueuse (A) et la phase huileuse (B) sont chauffées. Quand elles atteignent la bonne température (voir conseil n° 5), la phase B est mélangée à la phase A (ou la phase B est dispersée dans la phase A). Ce mélange donnera une émulsion, une crème neutre. À celle-ci sont ajoutés les actifs, les additifs et les conservateurs (phase C), pour donner la crème finale.

Il y a deux types d’émulsions :

Les émulsions H/E (huile dans l’eau ou huile dispersée dans l’eau) et les émulsions E/H (eau dans l’huile ou eau dispersée dans l’huile). La première donnera une crème riche en eau (crème hydrante, lait démaquillant, crème matifiante). La deuxième sera une crème riche en huile type Cold Cream.

Conseil n°1 : Pose-toi les bonnes questions

Ce conseil est valable pour tous les cosmétiques que tu voudras réaliser. Voici les principales questions à te poser avant de te lancer :

  • Quels types de cosmétique je souhaite faire ? Crème, baume, lait…
  • Quelle texture je souhaite ? Liquide, épaisse, gel…
  • Quelles sont les propriétés que je veux ? Antiride, hydratante, nourrissante …
  • Quelle couleur ? Quel colorant choisir ?
  • Quelle odeur ? Je choisis plutôt une huile essentielle, un parfum naturel ou un hydrolat ?
  • Est-ce que je veux un fini gras ou sec ?
  • Quelle quantité je souhaite ?

Ces questions vont te permettre d’imaginer le produit fini et de savoir quels sont les ingrédients les plus adaptés.

Par exemple, tu souhaites faire une crème de jour hydratante qui pénètre rapidement et qui ne laisse pas de film gras. Tu veux aussi qu’elle ait une odeur douce et fleurie.

Par conséquent, tu choisiras de faire une émulsion huile dans l’eau. Dans la phase aqueuse, il y aura un hydrolat de fleur d’oranger et de géranium rosat ainsi que de la glycérine végétale (actif hydratant). La phase huileuse sera composée d’un émulsifiant et d’huiles végétales comme par exemple huile de jojoba et de pépin de raisin qui ont une texture fine et une bonne affinité avec l’épiderme. En actif, pour l’hydratation, tu pourrais choisir le collagène végétal, l’acide hyaluronique ou même l’urée.

faire sa crème visage diy

Conseil n°2 : bien connaitre l’émulsifiant

Tu trouveras un grand nombre d’émulsifiants. Et ce nombre ne cesse d’augmenter avec le développement de la cosmétique naturelle. L’émulsifiant donnera la texture finale et le fini de ta crème. C’est pour ça que c’est important de bien le choisir.

Si tu es novice, je te conseille de commencer avec un seul émulsifiant et d’apprendre à bien l’utiliser. Pour ma part, j’ai commencé avec l’Olivem 1000. C’est un émulsifiant d’origine végétale, très stable et facile d’utilisation.

Le deuxième émulsifiant le plus utilisé est le Glyceryl stéarate SE (cire émulsifiante n° 3 sur Aroma Zone). Il est aussi d’origine végétale avec une grande polyvalence et convient à toutes les peaux.

Pour apprendre à apprivoiser l’émulsifiant que tu auras choisi, je te conseille de faire ces 3 tests :

  •  77 % eau/20 % d’huile végétale de tournesol/3 % émulsifiant ;
  •  75 % eau/20 % d’huile végétale de tournesol/5 % d’émulsifiant ;
  • 72 % eau/20 % d’huile végétale de tournesol/8 % émulsifiant.

Tu peux aller plus loin en refaisant ces 3 tests, mais en modifiant la quantité d’huile végétale (10 % et 30 % par exemple)

Bien connaître l’émulsifiant te permettra d’avoir la texture que tu souhaites et surtout d’avoir une crème stable qui ne déphasera pas.

Conseil n°3 : choisir les bonnes huiles et les beurres.

Pour réussir ta crème, bien choisir tes huiles végétales est important, car il va déterminer d’une part la texture et d’autre part la fonction de la crème. En effet, nous ne choisirons pas les mêmes huiles pour une crème destinée à une peau à tendance grasse, qu’à une peau à tendance sèche.

Pour la texture si nous souhaitons une crème fluide nous privilégierions des huiles végétales. En revanche, pour une crème onctueuse, l’utilisation d’un beurre en synergie avec des huiles végétales sera mieux appropriée.

La réussite de ta crème se fera donc par une bonne connaissance des huiles et des beurres. Tu n’es pas obligé de tous les connaître. Pour commencer, 2 huiles et 1 beurre suffisent pour réaliser des crèmes de qualités. Je te conseille d’aller lire l’article sur ce sujet qui pourra, je pense, bien t’aider.

faire sa crème visage diy

Conseil n°4 : avoir la bonne formule

C’est le conseil que j’aurai pu mettre en premier, car si la formule (ou la recette) n’est pas bonne, la crème sera ratée. Alors qu’est-ce que j’entends par « Avoir la bonne formule » ? Avoir la bonne formule correspond à avoir un équilibre parfait, entres les matières premières. Par exemple si tu ne mets pas assez d’émulsifiant la crème ne sera pas stable et se déphasera.

Pour avoir la bonne formule, la première chose est de tester, mais pour que tu puisses partir sur de bonnes bases voici quelques conseils pour une émulsion huile dans l’eau. 

  1. La phase aqueuse doit être comprise entre 60 % et 80 %.
  2. La phase huileuse (huile + émulsifiant) doit être comprise entre 20 % et 40 %.
  3. Pour chaque ingrédient, bien lire les recommandations indiquées sur l’étiquette, cela te donnera une idée des proportions maximales à utiliser.
  4. Toujours faire sa recette en pourcentage. Si en additionnant tu n’arrives pas à 100 %, c’est qu’il y a un problème. Tu devras modifier la matière première qui a la plus grande proportion dans ta formule (le plus souvent l’eau ou les hydrolats).

Conseil n°5 : le thermomètre sera ton meilleur amis

Faire une crème pour le visage c’est comme faire une chantilly : tout est une question de température !

En effet, tu devras être vigilant(e) dans deux cas :

Le premier, est lorsque tu mélangeras énergiquement* les deux phases. Celles-ci doivent être toutes les deux à une température comprise entre 50 °C et 60 °C. Si l’une est trop froide (ou le contraire) par rapport à l’autre, l’émulsion ne prendra pas.

Le deuxième est lors de la dernière étape : l’ajout des actifs et des conservateurs. En effet, ceux-ci doivent toujours être ajoutés à froid soit à une température de 30 °C maximum. Pour cela, je te conseille de mettre ta crème dans un bain-marie avec de l’eau froide et de mélanger jusqu’à ce qu’elle arrive à la bonne température. Si l’émulsion est très chaude, les actifs risquent de s’altérer et la crème n’aura plus les bienfaits souhaités.

*Je te conseille de mélanger avec des tiges en verre ou un mini mixeur (ces liens ne sont pas affiliés). J’ai longtemps mélangé avec un petit fouet, mais j’ai remarqué que mes crèmes se conservaient moins longtemps. Sûrement à cause d’un apport trop important de bulle d’air.
faire sa crème visage diy

Avant de terminer, je voudrais te parler des huiles essentielles qui sont très utilisées en cosmétique naturel. Tu pourras les utiliser comme actif et comme parfum naturel. Dans les deux cas, tu devras faire attention à leur concentration dans ta crème.

Chaque huile essentielle possède un certificat IFRA qui donne les concentrations autorisées dans les cosmétiques en fonction de leur utilisation. Par exemple, l’huile essentielle d’ylang-ylang a une concentration maximale de 0,4 % pour les crèmes visage, contre 2 % pour les shampoings (c’est 5 fois plus !). Bien respecter les concentrations limitera les allergies cutanées, mais ne les empêchera malheureusement pas. C’est pour cela que tester ta crème dans le creux du coude avant de l’appliquer sur le visage ou sur le corps est fortement conseillé (avec ou sans d’huiles essentielles d’ailleurs).

Tu possèdes maintenant les clefs pour réussir ta crème de soin. N’hésite pas à jeter un coup d’œil sur les recettes de la crème hydratante lissante et repulpante et celle à l’aloe vera et karité, elles pourront te donner des idées 😉 Si tu es dans la région bordelaise, j’ai mis en place des ateliers de fabrication cosmétique en solo ou à plusieurs. Voici le lien si tu es intéressé(e) 

À très bientôt pour un nouvel article.

En attendant, prends soin de toi 🙂

Aurélie.